prochain vernissage le 31 mai
MER — DIM     12:00 — 18:00
MER — DIM     12:00 — 18:00
prochain vernissage le 31 mai
exposition en cours de montage
SALVE
Résidence en cours
Marcel Devillers
EXPOSITIONS

Éveillée

DU 29.09.2023 AU 16.12.2023
AVEC: Mélanie Matranga

Eveillée se présente comme une situation d’énonciation, au-devant de laquelle nous resterions suspendu•e•s entre les formes, les images, les sons ou les situations impalpables. Un mélange d’élégance et de malaise peut saisir, chacun•e pouvant passer par un spectre de sensations, du cauchemar au rêve. 

Onirique et politique, cette exposition peut trouver un écho très concret, direct, auprès du public, mais également se parer de tous les sous-entendus possibles, exprimant ainsi la richesse des pièces de l’artiste, servant tantôt d’émetteur tantôt de récepteur, toujours de liens entre nous-mêmes. 

Mélanie Matranga parle de son environnement, le transformant en témoignage brûlant d’une société qui hésite, qui souffre et s’interroge. Les gens, (People, 2022), cohabitent, s’aiment, se confient, se fâchent. L’attention portée aux vêtements le dit : uniformité du costume, une simple chemise blanche, de ses acteur•ice•s, (Pharmakon, 2022), lampes fragiles, légères, et symboliques, (Fortune light, 2015), vieux tee-shirt remplis de moments suspendus, le matériau tissé est toujours chargé, chez l’artiste, d’une émotion visible et particulière. 

Il y a ici l’élévation de voix, une polyphonie qui transforme l’immersion du spectateur en situation plus politique, au-delà de la construction de formes et d’images cinématographiques. Le langage et l’écriture vive sont en jeu dans chacune des pièces, vidéographiques, sculpturales ou immersives, créant un univers brouillé proche de la disparition (Nervous, 2023). 

L’espace du Centre d’art est ainsi modifié dans sa perception : lumière et obscurité, seuils infranchissables (Salve, 2023), cloisons et portes déplacées (Éveillée et Endormie, 2023), les installations sont pleines de points de vue biaisés, tout comme dans les films de l’artiste, dans lesquels la caméra semble toujours s’infiltrer dans l’intimité des personnages sans jamais s’annoncer. 

Éveillée s’appréhende comme une expérience dans laquelle on s’immerge en entier ; nos corps mobilisés dans l’espace qui ne fait plus qu’un, un dédale de pièces entre lesquelles s’organise une pensée, éveillée. 

 

Tu entres dans la maison, et, à gauche, tu peux plonger. D’abord dans la ouate inconfortable et obscure, ensuite, dans les vagues d’une côte sauvage.

Les sons environnants révèlent néanmoins un grand calme. Peut-être est-ce un bruit blanc. Des voix, desquelles la révolte n’est jamais loin. La violence en nous est teintée d’amour, teintée de désir, de frustration, de possibilités. Tu peux ouvrir un œil, et le refermer rapidement, par pudeur.

Au-devant, des portes. Que contient l’arrière du seuil ? Le halo qui transpire et se fait jour ne nous indique pas grand-chose. On peut tendre une oreille et la refermer, par pudeur.

Peut-être es-tu dans le film, peut-être es-tu dans un demi sommeil, dans ce moment suspendu juste avant que le réveil ne sonne. Peut-être aussi est-ce le jour qui révèle la sensation étrange de ces changements intérieurs qui font que tout semble différent.

RENDEZ-VOUS

Vernissage le 28 septembre 2023 à partir de 18h00.

Samedis découvertes : Passages vous accueille autour d’une boisson et de douceurs pour vous une visite de l’exposition conviviale et chaleureuse.

les samedis 7 octobre, 18 novembre, 2 décembre 2023.

Finissage de l’exposition :

Conférence de Mélanie Matranga le 16 décembre à 16h00, à la Médiathèque Jacques Chirac.

Au cours d’une discussion avec Maëla Bescond, directrice de Passages, immergez-vous dans le parcours de l’artiste, avant de visiter ensuite l’exposition Éveillée une dernière fois avant sa fermeture.

 

Consulter toutes les expositions et résidences précédentes